Nouveaux·elles Producteur·rice·s

Le projet Nouveaux·elles Producteur·rice·s vise à mettre en œuvre des modules innovants et expérimentaux pour développer les « compétences douces » de 150 stagiaires, demandeur·euse·s d’emploi, dans le cadre de 10 actions de formation des filières bâtiment et travaux publics, industrie et énergies de demain, du marché « filières stratégiques » de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Accompagnés par les artistes Diane Guyot de Saint Michel, Stefan Eichhorn, Thierry Lagalla, Chloé Dugit-Gros, Samir Laghouati-RashwanCaroline Mesquita,  et Yoan Sorin, un·e médiateur·rice culturelle de FRÆME et les formateur·rice·s du GRETA-CFA, les stagiaires se confrontent à une proposition inhabituelle qu’ils·elles peuvent saisir telle une opportunité : concevoir, imaginer, créer à partir d’une réflexion commune et d’échanges mutuels afin de parvenir à des productions collectives originales. Le projet s’appuie sur les savoir-faire expérimentés par les participants et les compétences techniques acquises dans le cadre de leurs formations. Les différents corps de métier sont ainsi sollicités afin de contribuer à la production d’objets qui semblent se répondre ou s’opposer pour bâtir une Maison Mystérieuse, espace imaginaire ou les possibilités du réel se condensent librement. 

Ainsi, les outils quotidiens d’un chantier se cristallisent dans des formes nouvelles, pour composer des objets inattendus qui se détournent de leur fonction habituelle, pour finalement atteindre des configurations imprévisibles. Les architectures multiples de l’habitat et les circuits invisibles qui l’insufflent se prêtent alors à l’exploration des stagiaires qui, forts de leur savoir-faire, forgent dans la matière des formes élaborées à partir d’une concertation pleine et entière.

Un préambule est ainsi nécessaire avant de commencer le travail en atelier avec les stagiaires : les échanges entre les artistes, les formateur·rices et les médiateur·rices dessinent les contours du projet et permettent à tous·tes les acteur·rices de pouvoir configurer un schéma commun à adopter. Durant les ateliers, la réflexion et la créativité s’invitent sur les postes de travail et les temps de réalisation se découpent en parcelles temporelles variables. Prérequis pour accéder au travail et en favoriser sa durabilité, la réflexion sur les compétences douces se poursuit au fil des formations et dans le cadre de nos modules. Des questionnaires anonymes sont ainsi proposés aux stagiaires afin de solliciter une réflexion individuelle, nous permettant une analyse en filigrane des réponses et l’élaboration d’un bilan global du programme. 

L’observation participante adoptée dans ce contexte est un outil de médiation qui permet notamment de définir et d’affiner le regard sur les dynamiques du groupe et la réponse de celui-ci à l’environnement de travail et aux intervenant·es externes. 

Nouveaux·elles Producteurs·trices est ainsi l’occasion de sortir d’un cadre de travail ordinaire, de quitter sa zone de confort avec ruse et curiosité pour participer à un projet collectif, se servir d’un savoir-faire consolidé, et mobiliser de nouvelles compétences pour bâtir un chantier personnel qui se veut toujours en construction. 

 

Publication, restitution et vernissage, HLM, Marseille Juin 2022

Diane Guyot de Saint Michel
Lycée Denis Diderot, TISEC-TMSEC
GRETA-CFA Marseille Méditerranée


Lors de la formation TISEC-TMSEC, les stagiaires sont amenés à simuler l’installation des réseaux de climatisation, ventilation, thermique et sanitaire. Cela implique un savoir-faire quant aux raccordements et soudures qui est acquis par des exercices dans des boxes simulant les pièces d’un appartement, dont la salle de bain.
Don s’inspire de deux portes (sur les 2000) de la maison de Lady Winchester : l’une se trouve à 2,40 mètres au-dessus d’un évier de cuisine, et une autre donne sur le jardin, perchée à 4,5 mètres au- dessus d’un massif d’arbustes. C’est une de ces portes que l’on emprunte pour passer de l’espace privé de la salle de bain à celui de la rue ou du jardin. Ce fut un saut plein de rebondissements pour faire émerger cette fontaine de façon collective et retomber sur nos pieds, joyeusement !

Stefan Eichhorn
Espace BTP, Plaquistes
GRETA-CFA Marseille Méditerranée


En partant de l’architecture absurde de la Winchester House à San Jose, aux États-Unis, avec ses escaliers inutilisables, ses couloirs et portes secrets, l’atelier devait inspirer les participant·es pour créer des objets libérés de toute utilité. Nous avons travaillé en trois groupes, qui ont développé des formes indépendamment les unes des autres pour finalement les mettre en œuvre avec les matériaux et les possibilités dont ils·elles disposaient. Il était important pour moi de ne pas donner trop de directives et de permettre un travail vraiment libre, ce que les apprenti·es n’ont pas l’habitude de faire pendant leur formation.
Tout comme l’exemple de la Winchester House, les constructions ont évolué au cours de la semaine de l’atelier, en ajoutant ou modifiant des parties. Les résultats, à mi-chemin entre architecture, mobilier et objet d’art, reflètent l’énergie et le plaisir à fabriquer des participant·es de l’atelier.

Chloé Dugit-Gros
Espace BTP, MIT
GRETA-CFA Marseille Méditerranée


« Be my ghost » est un jeu de mots avec « Be my guest » en anglais qui veut dire « Soyez mon invité ». Le titre du projet fait également référence à l’histoire de Lady Winchester et des fantômes auxquels elle tentait d’échapper par la construction de sa maison incohérente.
Pour reprendre le principe d’une architecture absurde, et poursuivre ce cadavre exquis sculptural proposé par Fræme dans le cadre du projet « Nouveaux·elles Producteurs·trices » à l’Espace BTP Marseille, nous avons réalisé avec l’atelier MIT (Maintenance Installation Thermique) un élément de cette maison fictive : la grille d’entrée.
Les apprenti·es ont été enthousiastes à l’idée de travailler sur cet objet « hors norme » et ont tout de suite fait des propositions pour répondre à ce défi. Nous avons modifié ensemble les dimensions de cette grille afin de lui donner plus de présence. Elle a été réalisée en tube de cuivre et mesure 250 x 250 cm. Les apprenti·es ont pu mettre à profit leurs savoir-faire (soudure, usinage des pièces par différentes techniques de cintrages, étude du circuit des fluides etc.). Quelques apprenti·es menuisiers nous ont rejoints les deux derniers jours pour réaliser les deux éléments en bois qui serviront à l’installation de la pièce. Techniquement il est possible de relier cet objet à un chauffe-eau et de faire circuler de l’eau chaude dans la partie centrale, mais nous avons abandonné cette idée faute de temps.
En condition d’exposition le·a spectateur·rice est invité·e à traverser la grille comme les fantômes traversent les murs.

Thierry Lagalla
Lycée La Floride, Électricité
GRETA-CFA Marseille Méditerranée


Imaginer une demeure qui puisse, dans son élaboration et sa construction, accueillir et mutualiser les savoirs. Un logis laissant apparaître, par soustraction de l’enceinte, l’intimité de cette expérience. La structure générale, élaborée en collaboration, devait héberger le savoir technique des stagiaires tout en continuant l’acquisition de nouvelles compétences, le tout mêlé, twisté, délocalisé par le paramètre artistique.
Dès la présentation de l’idée générale du projet, l’investissement et l’implication des stagiaires furent impressionnant·es et permirent de réaliser, malgré sa complexité, cette drôle de demeure. Pour mettre à jour et en lumière la qualité de cette expérience, un système interactif, composé d’une série de boutons poussoirs, a été élaboré afin de permettre aux visiteur·euses de constater que le courant est bien passé.
La structure, ainsi animée, se transformera, sous l’action du·de la visiteur·euse, en véritable beau 2 pièces avec vue de l’intérieur de l’extérieur.

Un projet développé en partenariat avec le GRETA-CFA Marseille Méditerranée et la Fondation GIMS et soutenu par la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le cadre du Fonds d’innovation pour la formation.

Pour plus d’informations sur les programmes éducatifs et pédagogiques de Fræme, contactez Magali Delrieu : md@fraeme.art

 

 

 

FollowFb.Ins.Tw.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!