Été studieux

Les temps incertains que nous traversons fragilisent l’écosystème de l’art, affectant plus particulièrement les artistes. Dans ce contexte La Friche la Belle de Mai, Fræme et Triangle France–Astérides ont décidé de mettre gracieusement à disposition d’artistes vivant et travaillant sur le territoire Marseille-Provence des espaces de travail jusqu’au 30 septembre 2020.

Visites sur rendez-vous : ll@fraeme.art


Suite à un appel à candidature, les artistes sélectionné.e.s sont :

Manoela Medeiros

Le travail de Manoela Medeiros se développe à travers différents média — sculpture, peinture, performance et installations — qui articulent les relations entre langage, nature et ruine. Ses recherches se concentrent sur les techniques de l’architecture envisagées comme des déplacements, la matérialisation des cycles et des écosystèmes, la construction d’une réalité complexe au sein de laquelle la distinction entre nature et culture disparaît au profit d’un dualisme vitaliste. Les recherches de Manoela Medeiros vont de l’archéologie contemporaine à l’écologie solidaire dans un espace qui n’existe que par l’interaction des matériaux entre eux.

→ manoelamedeiros.com

Flore Saunois

Au travers d’installations, pièces sonores, performances, sculptures ou éditions, Flore Saunois explore la matérialité du langage. Elle s’intéresse au point de bascule entre apparition et disparition des choses. Tenter de suspendre la fugacité d’un objet, d’un événement ou d’un phénomène, tracer les contours de possibles, sont autant de moyens d’interroger, en creux, leur condition même d’existence.  S’inscrivant dans une relecture des principes de l’art conceptuel, ses travaux explorent avec malice la brèche entre trivial et extraordinaire, le dérisoire comme source d’une poésie latente. Ses textes ont été publiés par le CipM, le Bureau des Positions, Novo, et les éditions Extensibles.

→ floresaunois.com

Linda Sanchez

Linda Sanchez réalise des prises, des enregistrements, des captures, entre sculpture et installation, dessin et vidéo. De l’horizontalité d’un plan d’eau à la trajectoire d’une chute, de la liquidité du sable à l’élasticité d’un liant, elle observe des phénomènes existants, les déplace, ajuste leur échelle, leur corrélation, leur durée. Des notions de hasard et d’ordre, d’écriture du temps, les récits se tiennent entre ce que c’est et ce que cela représente. Les œuvres fixent le mouvement dans la matière, l’écrivent, le mesurent ou le transcrivent. Procédés, opérations, mécaniques et systèmes, sont autant de modes de fabrication qui trouvent leur équivalence dans le langage de l’artiste. Un rapport à l’énonciation qui sous-tend, comme un script, un rapport non autoritaire au matériau en mouvement.

→ dda-ra.org

Corentin Laplanche Tsutsui

Corentin Laplanche Tsutsui s’intéresse aux formes de l’idéologie (institutions, architecture, urbanisme) dans le développement des métropoles – comment, par leurs matériaux et leurs structures, elles façonnent leurs habitants et leurs usages. Son travail donne à voir des fragments de la métropolisation planétaire. Il développe actuellement un projet autour de la mise en lumière citadine — passée, présente et future — mêlant textes, photographies et installations lumineuses. Il réalise aussi des films, dont il extrait des objets dérivés. En 2019 il obtient la Mention spéciale du jury du Prix Émergences (Scam, Centquatre-Paris, Edis), pour son film Râ226 et son projet en écriture Ville Composite.

→ corentinlaplanchetsutsui.com

Caetano

Artiste brésilien, maintenant basé à Marseille, Caetano a étudié à la Fondation Viscondi Cairu, Salvador, Brazil et est diplômé de la Gerrit Rietveld Academie d’Amsterdam et du Piet Zwart Institute de Rotterdam. Son travail est à l’intersection du design, de la performance, du son et des nouvelles technologies. ll présentera une nouvelle performance au Mucem en novembre 2020 dans le cadre du programme Waq du Waq.

 eee.ehcaetano.com

 

FollowFb.Ins.Tw.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!